Quelques témoignages

« Merci pour cette grande formation qui m’a ouvert à un autre horizon et qui fait à ce que je sois aujourd’hui devant cette foule des mamans, qui bénéficient de ce que j’ai reçu de vous. Vu l’insécurité à l’intérieur, j’ai pu rassembler uniquement les mamans de Shabunda en nombre de 30, mais avec toujours l’envie d’aller un jour à l’intérieur. Vu que vous nous avez demandé de faire la restitution juste quand nous serons dans nos milieux respectifs, voici quelques détails de ces activités. Les cours enseignés : développement, droit, tricotage, cuisine, grandes femmes de la Bible, foyer chrétien, histoire de l’église. L’activité se faisait chaque mercredi et samedi 15h00 à 17h30. »

Maman Tokunda Tabena, Participante au Centre des femmes, Shabunda, Diocèse de Kivu-Maniema, 14/12/2009

« The relationship between students and the IAFTA staff is one of the best things to be appreciated. Every Thursday there is a one-hour meeting in which every issue is discussed. This keeps a great harmony in the collaboration between the students and the staff. ... The organisation of courses is good. A timetable is set from the beginning of the academic year and every activity is done accordingly. The teachers’ attendance is also regular except some few particular cases. ... Being out of my native country and far from my family, I always come across financial difficulties to communicate with my family. Here at IAFTA I get ten dollars as pocket money and it is very little. Secondly, the money for food is 60 dollars. Just to cover the whole month I will have to eat once a day. »

Emile Nkurunziza, Etudiant en G1, Eglise Evangélique Luthérienne au Burundi, 28/2/2010

« Je suis chrétienne dans l’Eglise Evangélique Luthérienne, et suis policière de sécurité routière. J’ai subi une formation pendant quatre mois de renforcement de capacité intellectuelle et professionnelle. Cette formation m’aide dans les travaux de l’Eglise et aussi bien de ma profession policière, dans la connaissance de la Bible, le leadership et l’informatique. Je remercie sincèrement mon Eglise et qu’elle puisse continuer pour les autres. »

Maman Adolphine Kawal, Lubumbashi, Diocèse de Haut Katanga-Lualaba, 12/10/2009

« Par ce programme de recyclage j’ai découvert beaucoup de choses et reconnu la teneur de la parole de Dieu. J’ai fait connaissance avec autres pasteurs du sein de notre église. J’ai connu le rôle pastoral, et les divers enseignements que j’ai reçus, ont épanoui mes connaissances. En effet tous ces cours m’ont éveillé d’avantage.

J’ai reconnu la vie des autres pasteurs dans leurs diocèses et nos diverses difficultés rencontrées sans oublier notre Institut Théologique de Kimbeimbe qui nous encadre d’une façon extraordinaire. D’après ces instructions, j’ai conclu que notre travail d’un pasteur est un bon travail, qui est intéressant pour toute la vie. En pratiquant ces instructions on résiste à toutes formes de querelles inutiles. »

Rév. Milenge Kisembe André, Bukavu, Diocèse de Kivu-Maniema, 14/5/2009

« La façon dont on nous donne cours à l’IAFTA, c’est bien. Moi comme aumônier cela m’aidera pour que je ne manque pas les matières pour enseigner les militaires de la Garde Républicaine, qui sont près du chef de l’Etat. »

Nomi Luzolo Kweseka, Camp Militaire Kimbeimbe, G2

« J’apprécie l’enseignement de l’IAFTA, qui m’a beaucoup édifié dans ma connaissance tant scientifique que spirituelle. Dans cet enseignement j’ai eu une modification de choses que je ne savais pas. Je suis sûr qu’avec le temps l’IAFTA va réellement me former. Par rapport à ce qu’on entendait parler de l’Eglise luthérienne, nous trouvons que c’était du mensonge. C’est une église spirituelle, comme toutes les autres églises protestantes. »

Mpanga Mwamba Caleb, Camp Militaire Kimbeimbe, G1

« L’importance de l’IAFTA ? L’institut forme des pasteurs intellectuellement, spirituellement et dans le domaine de la vie sociale. Il sert de trait d’union entre les diocèses, c’est-à-dire il montre que l’Eglise est unie. Et il assure également la promotion de la femme dans l’Eglise. »

Rév. Bazunga Vangu René, Aumônier de l’IAFTA depuis sept. 2007, provenance : Congo-Ouest

« L’implantation de l’Eglise Luthérienne dans notre pays avait connu plusieurs embûches parmi lesquelles, le manque du personnel clergé bien formé. Avec l’avènement de l’ouverture de l’IAFTA, l’Eglise du Congo connaît un nouveau souffle ; avec les pasteurs formés localement. Mais leur nombre reste encore insignifiant étant donné les dimensions du pays. Mon souhait est de voir une collaboration sincère et franche entre les anciens pasteurs et les ressortissants de l’IAFTA, pour l’évolution de notre Eglise, et éviter les conflits des générations. »

Prof. Dr Kalewo Placide, Secrétaire académique de l’IAFTA depuis mai 2005, provenance : Kasaï